Didier Perréol, fondateur du groupe Ekibio, élu président du Synabio

Le Conseil d’administration du syndicat national des transformateurs et distributeurs bio, Synabio, a élu son nouveau bureau le 27 novembre dernier. Didier Perréol remplace Jean-Marc Lévêque au poste de président du syndicat.

Didier Perréol, fondateur d’Ekibio et vice-président du groupe Léa Nature Compagnie Biodiversité, a été élu président du syndicat national des transformateurs et distributeurs bio, Synabio. Il succède à Jean-Marc Lévêque (désormais vice-président), élu au mois d’octobre 2018, initialement pour un mandat de deux ans. « Je salue l’investissement de Jean-Marc Lévêque qui s’est mis au service de notre collectif pour clarifier notre cadre d’adhésion, porter notre plaidoyer auprès des pouvoirs publics et préparer le congrès mondial de la bio en septembre 2020 à Rennes », a déclaré Didier Perréol dans un communiqué annonçant son élection à la présidence du syndicat. « Notre feuille de route nous permet de donner du sens au développement de la bio et j’aurais à cœur, avec le soutien de tous les administrateurs, de renforcer et promouvoir largement ce projet auprès de l’ensemble de nos partenaires. Nous devons consolider les liens et construire une vision partagée de la bio entre tous les maillons des filières, du producteur au consommateur. » En 2020, le Synabio prévoit de se mobiliser sur des enjeux structurants pour le secteur : l’évolution du cahier des charges bio, l’équilibre dans les négociations commerciales, le déploiement de son label RSE Bioentreprisedurable et la communication.

A la tête d’un groupe qui pèse près de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires

Fils d’agriculteur, Didier Perréol a ouvert ses premiers magasins bio il y a plus 30 ans. Fondateur de la société mère d’Ekibio, Euro-Nat, il crée en 2008 la Fondation Nature Vivante, désormais connue sous le nom de Fondation Ekibio.
 En 2013, Didier Perréol est PDG du Groupe Ekibio, spécialiste de la transformation de produits biologiques qui compte en son sein des marques de renom comme Priméal, Bisson, Douce Nature ou encore Ecodoo. En 2018, l’entreprise a généré 98,3 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Sur le site de l’entreprise, Didier Perréol est présenté comme le premier à avoir importé le quinoa en Europe, « créant au passage une des premières filières de commerce équitable et solidaire portée par Ekibio ». Une aventure qu’il relate dans un ouvrage intitulé « Entreprendre pour changer le monde : l’épopée d’une éco-entreprise, l’histoire d’un pionnier de la bio », préfacé par Nicolas Hulot et Pierre Rabhi.

Le nouveau trombinoscope du bureau du Synabio :